Blog

Yo!
Parce que je crois que le site doit rester light, c'est ici que vous trouverez les récits et reportages photos de mes explos, mes coups de coeur photos et peut-être même des tutos.
Vous trouverez peut-être aussi certaines preuves consternantes sur là mise en scène "d'on à marché sur la lume" et peut-être même des photos de Basile.
 

J0S0K vs JVGBD

Salut toi !

T’en as marre d’être sapé comme un pingouin ? Ca tombe bien, j’ai quelque chose qui pourrait surement t’intéresser pour avoir l’air cool pendant l’été !

Depuis le début du mois J0S0K et « Les jeunesses Vagabondes » lancent un partenariat dans la réalisation de t-shirt. Comme je suis une personne responsable, je ne fais pas travailler des petits Népalais pour trois fois rien.  Tous les t-shirts sont imprimés et fabriqués en France par les designers de JVGBD.

Donc si tu me dis que c’est cher, je te réponds que tous les t-shirts sont imprimés et fabriqués à la main en France par les designers de JVGBD. Donc, tu as raison, c'est un peu cher

Trêve de plaisanterie, File voir sur www.jvgbd.com/artist/j0s0k si tu aimes, achètes et sinon parle en autour de toi, ce sera déjà pas mal !

Bisous, bisous !

- J0S0K -

- German tour 2015 -

Aujourd’hui, je vous présente quelques clichés de notre dernier trip en Allemagne avec mon ami Stefano d’Unknow territories. Pour faire simple... 1800 kilomètres en presque 3 jours, 3 nuits et 14 heures de sommeil qui correspondent au nombre de spots que nous avons visités, deux vigils surmenés, deux contrôles de police amicaux et pas mal de moment de franche rigolade!

Un Running Tour assez intense.

Pas trop de déception mise à part un spot mythique (Beelitz) dont la réab est bien avancée puis il y a eu aussi la partie de « cache-cache » avec les vigils d’une usine. Nous l’avons gagnée, mais avons du écourter notre visite!
On a pu avoir la chance de voir une caserne ou était formée l’élite des soldats «SS », une autre tenue par les communistes, deux hôtels, une clinique privée, des sanatoriums, une Usine XXXXL, un cimetière de tanks, une haute école de kinésithérapie et j’en passe.

Je vous laisse découvrir les photos !

Bisous, bisous!

www.j0s0k.com
www.flickr.com/photos/j0s0k
www.facebook.com/j0s0k
Stefano Leon: www.facebook.com/unknownterritories

- India 2015 -

En Inde, il y a toujours des imprévus, mais chaque histoire se termine bien.

- Kalipokhri -

Il aura fallu le temps pour moi de prendre du recul, de regarder, regarder et regarder encore les presque 3000 clichés que j'ai eu la chance de figer lors de notre mois en Inde. Pour enfin être sûr de ce que j'allais pouvoir montrer. Nous avons eu la chance de trekker pendant six jours dans l'Himalaya pour ensuite visiter le nord est de l'inde en rentrant vers Delhi. 

TREK - J 1 -

Ça y est, on y est!
Le "Sandakphu Trek" 3636M, un trip de six jours dans les montagnes raboté à cinq car notre trek leader trouvait à nos têtes un air de vainqueur. Ben oui, quoi de plus "easy" que de mixer les deux premiers jours en un seul! Tellement "easy" qu'on est arrivé de nuit, dans la neige fondante et sur les genoux après la première journée les yeux dans le brouillard.
Mais une fois arrivé, il faut avouer que ces Indiens n'ont pas grand chose, mais que le peu qu'ils ont, ils le partagent. Comme "Mamy Cookies", un charmante mamy qui a offert à chaque membre du groupe un petit biscuit histoire de ne pas tomber en hypo après cette première journée assez usante!
Techniquement on est parti de Manebhanjang à 2150M pour arriver à Kalipokhri notre premier camps de base à 3086M.

Soit un dénivelé de 936M pour 21KM de distance en plus ou moins sept heures.

Une première journée assez frustrante car pour arriver à une heure décente à notre refuge, nous avons dû garder un rythme de marche assez soutenu.
Pour ma part, je pense que c'était le jour le moins intéressant photographiquement.

Manebhanjang Wood

TREK - J 2 -

Tu mets ton réveil à 05:00 du matin et "BOUM" t'en prends plein la face. Il fait toujours noir à l'extérieur mais la pénombre se disperse rapidement. Dans la piaule, tout le monde dort encore. Ben oui, les indiens aiment la proximité, alors c'est la fête on a pris la chambre commune! On démarre avec Tiwari, mon nouveau pote Indien fan de photo, nous avons une marche de quelques centaines de mètres à faire pour une chose qui n'a pas de prix.. la plus belle lumière, celle du matin. Et là, le choc, on est au sommet, les nuages se dispersent et le soleil devient de moins en moins timide..

D'un orange vif, il nous donne envie de dire merci à la vie.

On reste là, on ne parle plus, les appareils sortent des sacs et c'est parti, la lumière ambiante et le panorama font le reste!

Il est 07:30 les copains sont debouts, on a du porridge comme petit déjeuner, c'est pas terrible, mais bon après les chiottes à la Turque tu ne fais plus la fine bouche. On fait une bise à "Mamy Cookies" et on se remet en route direction Sandakhpu (3636 M). Aujourd'hui, c'est relax avec 550M de dénivelé, puis c'est court aussi, seulement 7KM. Par rapport à la veille ou la météo avait décidé de ne pas être de notre coté aujourd'hui une visibilité incroyable et peu de nuage.

Finalement, les six premiers kilomètres étaient comment dire.. Assez plats.. Donc je vous laisse imaginer les derniers.. Vous allez me dire, quel con de se faire l'Himalaya s'il n'aime pas monter.. haha vous auriez raison.. mais moi ce que j'aime, c'est d'arriver au dessus.. Et une fois de plus, le panorama était au rendez-vous!

Une fois au sommet à Sandakhpu, nous arrivons dans une endroit assez surréaliste. Un petit village ou il n'y pas grande agitation. Mais un panorama de 360 degrés  à vous couper le souffle.
En effet, le Kangchenjuna (8586M) s'offre à nous. C'est le 3ème plus haut sommet du monde, après l'Everest et le K2. Un peu dégouté mais les yeux bien ouverts, nous n'avons pas pu voir le Mont Everest car les conditions climatiques n'étaient pas optimales.

TREK - J 3 -

Un bon porridge et ça repart! Aujourd'hui juste 20KM tranquille...
La journée commence bien, on voit l'Everest. Blague, il est tellement loin que même un dès à coudre a plus de détails et parait plus imposant. D'autant plus qu'il m'avait vendu un truc cool, une vue d'enfer, un panorama dont on ne voit la fin, une journée lazy en perspective avec une belle ascension au final!

Tu parles, la grêle, le brouillard, le froid et le "non confort" au sommet.. La merde quoi!

Ce soir soir là, j'ai su que notre "trek leader" arrivait toujours à nous vendre du rêve... Alors qu'on dormait dans un gite chauffé à du -10°! Les copains ont dormi à trois dans le même lit pour être bien sûrs de ne pas se réveiller avec les doigts gelés. Haha les tarlouses, parce que moi, c'était seul et à "oilpé"!
Enfin, on a tissé des liens avec les amis, beaucoup rigolé et on a aussi eu la chance de pouvoir saisir des paysages assez incroyables tout au long de la journée. Le plus dingue, c'est qu'en passant d'un sommet à un autre seulement, tout est différent.
Techniquement, On est partit de Sandakhpu pour arriver à Phalut - 3 595M - 21KM.
Mais finalement... Phalut/Adversité au final.

TREK - J 4 -

Cette nuit, j'ai regardé cent fois ma montre, chose qu'il ne faut jamais faire quand on est à la montagne dans des conditions assez extrêmes. J'ai l'impression qu'on n'a pas dormi, mais je me trompe, c'est juste que je me suis réveillé 100 fois.
Au final, c'est peut-être pas plus mal. La veille on avait décidé avec mon pote Laurent de se réveiller en même temps que le soleil et puis sortir si la vue était dégagée! Comme je le dis dans le titre... En Inde c'est chaque fois la "happy end"! Ce jour-là, ce que le guide m'avait vendu la veille était bien vrai! Un truc de dingue, la vue était tellement féérique qu'on n'a pas pensé une minute à se plaindre, pourtant le thermomètre affichait -16° à l'extérieur. Je pense que c'est un de mes meilleurs moments de tout ce voyage!

Je tiens à préciser que pendant ce moment, la délicatesse de Laurent fut fort appréciable

Passons, Il est 08:30 la caravane se remet en route, Pour une fois, il n'a pas baratiné. On s’apprête à quitter les sommets pour redescendre dans la forêt. Et là, c'est que de la descente, histoire d'être zen pour les deux derniers jours! Nous passons de petit village de montagne en petit village de montagne. Nous mangeons dans une petite gargote tenue par un couple et leurs deux petites filles et repartons vers l'objectif de la journée! En effet, nous allons rejoindre la maison d'un camarade de marche (le propriétaire du canasson qui porte le matériel).
Encore une fois, nous somme reçus comme des rois, son épouse a mis les petits plats dans les grands! Entrée, plat, dessert, thé, re-thé, barbecue intérieur!! En plus, comme c'est jour de fête, on a eu droit à un morceau de poulet (alors que les indiens sont en majorités végétariens)! De la folie pour nous au vu de la nuit précédente!
Une fois le souper terminé, une espèce de sale nostalgie commence à nous envahir un peu tous. Ben oui, le lendemain, c'est terminé. Ça a l'air con comme ça, mais "l'effort" c'est fédérateur. Après un tour de table assez académique ou tout le monde dit de belles choses, il est déjà l'heure de se coucher, en même temps, on est tous vraiment nazes.

TREK - J 5 -

Dernière petite marche pour aller rejoindre le 4x4 qui nous amènera à Darjeeling.
Aujourd'hui je suis bougon. Ben oui, c'est le dernier jour d'un truc vraiment cool!

"Ce matin, tu me sers un porridge, je te fracasse le nez a coup de lampe frontale"

Voilà exactement ce que j'ai dit a notre hôte!
Bon trêve de plaisanterie, il m'a fallu trois jours pour oser lui expliquer que personne dans le groupe n’aimait le porridge. Et là, il me répond qu'on nous en a préparé juste pour nous faire plaisir! Hard Life!
Mais alors démarrer une marche avec un bon plat de nouilles dans le ventre, c'est top! Dommage qu'aujourd'hui la marche soit vraiment courte, 7KM en descente en passant de village en village pour aller rejoindre la première route "goudronnée" ou notre "driver" vient nous chercher.
Avec "Indiahikes", c'est alcool interdit pendant le trek. Je ne vous raconte même pas le nombre de litres de bière qu'on s'est enfilés dans le premier magasin qui en vendait! D'après notre "trek leader", on était un bon groupe... Et pas que pour la marche!
 

Je tiens vraiment à Remercier Shankri, Tiwari, nos guides & intendants. Et surtout les "the same" et "ma same". Nous somme partis avec Indiahikes une petite compagnie indienne qui organise des treks dans tout le pays de manière très pro. - http://indiahikes.in/

Dans un prochain post, le reste du voyage.
Au menu: Darjeeling, Varanasi, Amber, Jaipur, Delhi et des bleds dont j'ai oublié le nom.

- Geo -

Freaky Labs

J'ai longtemps hésité avant de poster les photos ci-dessous. En effet, ces images peuvent heurter voir choquer. Il s’agit aujourd'hui d'une réserve, mais pas n'importe laquelle. Si vous avez le cœur bien accroché, n’hésitez pas à aller voir plus loin que la première photo... Je vous laisse seul juge de cet endroit que je nommerais "The freaky lab".


A propos de mes prises de vue...

Les gens me demandent souvent comment je retouche mes images d'exploration.

La première chose à savoir lorsqu'on utilise un appareil réflex c'est qu'il faut shooter au format RAW. En gros, votre capteur perçoit la lumière, et enregistre toutes les informations brutes qu’il capte.

La majorités de mes prises de vue se font sur pied (le pied permet de prendre des poses de différentes durées). Une fois le cadrage et les réglages bloqués, je prend en général 3, 4 ou 5 photos de la même scène sous différentes expositions . Cette technique me permet de saisir toutes les lumières et par la suite de mieux gérer les tons directs.

J'obtiens ce résultat pour mes 3 photos de base. (Non traitées)

Pour superposer mes photos (HDR - High Dynamic Range) j'utilise "Photoshop CS6" en passant par le mode "Fusion HDR Pro".
Après avoir obtenu une seule image à partir de mes trois images souches, je retouche l'éclairage et certains paramètres dans "Photoshop ou Lightroom" pour arriver au résultat ci-dessous.

Cette technique permet d'avoir une photo finale plus profonde et qui profite des meilleures conditions de lumière. De plus, elle permet aussi de faire ressortir des détails invisible sur un simple shoot.

A vos appareils, prêt, Shootez!

- Geo -

- Abandoned Castle - FR -